Camille Picazo

Te questionner sur ta sexualité va te rendre libre

↬ La sexualité n’est pas normée. 

↬ La sexualité ne doit pas être une norme.

Tu as sans doute déjà entendu ça : il n’y a pas de normalité dans la sexualité.

Et c’est vrai, mais j’aimerais aller encore plus loin…

Et si tu définissais ta sexualité

Comme tout, on a reçu un héritage. On t’a dit : le sexe, c’est ça, c’est comme ça. L’amour, c’est ça, c’est comme ça.

On t’a transmis une norme, consciemment ou inconsciemment, avec des mots ou simplement par reproduction de schémas.

Et toi, tu as pris cette sexualité, cette norme et tu l’as intégrée, sans rien remettre en question.

Mais si tu prenais du recul aujourd’hui, si tu regardais ta sexualité comme un jardin et que tu remettais en question ce qui est ?

On m’a dit que les poireaux, ça pousse à côté des carottes. Et que les fraises ne poussent que sous serre. Que les tomates sont toutes rouges. Et que les choux de Bruxelles, ce n’était pas bon.

Vraiment ?

Est-ce que pour toi, c’est bon que le sexe, ce soit la pénétration ?

Est-ce que ta norme, c’est l’hétérosexualité ?

Est-ce qu’une vie posée avec un partenaire longue durée, c’est ton rêve ?

Est-ce que tu aimes vraiment les fellations ou tu le fais parce que tu as vu que c’était socialement accepté et valorisé ?

Tu as le droit de tout remettre en question et de définir ce qui est juste pour toi dans ta sexualité.

Alors oui, c’est dur parce que la sexualité, c’est intime. Parce que certains messages que tu as reçus sont insidieux. Et que surtout, c’est dur d’assumer face à un autre nos choix et notre norme.

Et qu’aujourd’hui, la majorité des hommes ne sont pas habitués à entendre que la pénétration, ce n’est pas automatique, que l’orgasme non plus…

Ecoute-toi ! 🙏🙏🙏

Te questionner sur ta sexualité va te rendre libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut