Les positions sexuelles pour elle : augmenter le plaisir féminin

15 Avr, 2020

 

On a toutes, un jour ou l’autre, eu droit au questionnaire post-coït. Tu sais, c’est la célèbre réplique : « alors, ça t’a plu ? » Sur le principe, la démarche est bonne. Il n’y a aucun mal à demander à sa partenaire si le rapport a été satisfaisant, bien au contraire ! Le problème, c’est que bien souvent, c’est une question rhétorique ! Et il n’y a là aucune intention d’apprendre…

Tu as peut-être essayé de lui expliquer que « chez la femme, les orgasmes, c’est pas automatique » et que « la pénétration, c’est bien. Mais ça ne fait pas tout ! »

Bon, tu sais parfois, mieux que des mots, il faut passer à l’action. Tu trouveras dans cet article 6 positions sexuelles idéales pour augmenter le plaisir féminin que tu pourras mettre en pratique avec ton partenaire.

Je m’adresse aux femmes, mais si tu es un homme, surtout ne te sens pas exclu ! Au contraire, tu es le bienvenu ! Et les prochaines lignes pourraient t’être très utiles si tu as envie de devenir un bon coup

Petite note quand même : dans cet article, je te parle de plaisir très hétérosexué et centré sur la pénétration.  C’est ce que nous connaissons le plus mais ce n’est pas forcément ce qui t’apportera le plus de plaisir ! 

plaisir féminin

 

Le plaisir de la femme : négligé et mal-compris

Désirs et plaisirs

Le plaisir féminin. Le quoi ? En voilà une bonne question…

Même Google semble paumé. Quand j’ai commencé à chercher des illustrations pour mon article, j’ai tapé « plaisir féminin » dans la barre de recherche. Et je suis tombée uniquement sur des visuels de pénis, de vulves, de vagins (ou des fruits et légumes mimant des pénis et des vulves…).

Donc nous allons commencer par dire que le plaisir féminin, ce n’est pas que le plaisir sexuel. Le plaisir, c’est un plaisir d’être, un plaisir de vivre, un plaisir de sentir.

Je prends plaisir sous une douche chaude, je prends plaisir pendant l’effort sportif, je prends plaisir en buvant une gorgée de vin ou en goûtant mon plat favori.

Ça te semble peut-être d’une logique absurde, mais en réalité, on a vite fait d’oublier que nous sommes des êtres sensibles. Sensible : connectées à nos sens. Et c’est important, parce que tes sens éveillent ton désir, ton désir féminin. De ce désir naît ton plaisir. Tes plaisirs.

Pour augmenter le plaisir féminin, je pense qu’il faut d’abord mettre de la conscience sur les sensations. Toutes ces petites choses qui te font sourire sont des indices sur le fonctionnement de TON plaisir…

Prendre du plaisir en tant que femme : s’affirmer, exister

Deuxième chose qui requiert ton attention : le plaisir féminin n’est pas mal. N’est pas malsain. N’est pas péché.

Pourquoi sommes-nous des êtres charnels, pourquoi avons-nous des appareils génitaux dotés de 8000 terminaisons nerveuses, pourquoi sommes-nous dotées d’un clitoris dont le seul but connu est le plaisir, si justement, nous ne sommes pas censées ressentir du plaisir ?

Le problème, c’est que notre sexualité paye le poids des années, des siècles d’oppression par le patriarcat et par les religions.

Si on se tient aux institutions (aux manuels de biologie, aux textes religieux ou même aux règles dans les hôpitaux et maisons de retraite…). Le plaisir féminin n’est pas. N’existe pas. À vrai dire, c’est même le sexe qui n’existe pas… Si ce n’est pour procréer.

Et que dire de tout ce conditionnement, ancré malgré nous, qui nous fait croire qu’une femme qui aime le sexe, qui aime prendre du plaisir et qui sait comment le prendre est une… dépravée ?

Il y aurait tant à écrire.

Mais comme je te le disais en début d’article, parfois il faut dépasser les mots et les idées pour les mettre en pratique. Alors on respire un bon coup. Et on regarde comment, concrètement, tu peux augmenter ton plaisir féminin et prendre ton pied !  

Augmenter le plaisir féminin : apprends à te (re) connaître

Aujourd’hui, il est essentiel de se réapproprier son plaisir en tant que femme. Il est essentiel de connaître notre corps. De savoir ce qui est bon pour soi. De savoir comment se faire jouir. De savoir partager ce qui est bon pour nous avec l’autre.

Et je ne dis pas qu’il est essentiel de se faire jouir. Il est essentiel de comprendre nos corps, de s’écouter, de se connaître. D’apprendre à laisser de côté la culpabilité, la honte et ce sentiment que notre anatomie est… malsaine.

Je sais que beaucoup de femmes sont complètement coupées de leur corps, de leur désir et de leur plaisir. Certaines attendent la ménopause (période de libération du poids de la maternité, des enfants…) pour connaître la jouissance, pour se donner du plaisir…

Rassure-moi, tu ne vas pas attendre ?

Le fait est que si tu ne fais rien pour augmenter ton plaisir féminin, personne ne le fera pour toi. Ce n’est pas à ton partenaire de savoir ou deviner ce qui est bon pour toi. C’est toi et toi seule qui est responsable de ton bien-être et de ton plaisir.

Il faut absolument abandonner l’idée qu’un autre va venir combler nos besoins intuitivement. Il faut lâcher cette part de soi, cet enfant-roi, qui exige d’être aimé inconditionnellement.

Je sais que ce n’est pas simple. Mais tu n’es pas obligée de faire le chemin toute seule.

Je suis sexothérapeute à influence tantrique, et si tu le souhaites, je peux t’accompagner. J’ai créé un programme spécialement pensé pour les femmes qui veulent se réapproprier leur plaisir et qui veulent jouir, jouir pour de vrai !

>> En savoir plus sur le programme Éveille ton potentiel Orgasmique <<

6 positions sexuelles idéales pour augmenter le plaisir féminin

Venons-en aux faits. Tu souhaites augmenter ton plaisir féminin pendant tes relations sexuelles, mais tu ne sais pas trop comment t’y prendre ? Eh bien sache que certaines positions facilitent un peu les choses. Pour ainsi dire, ce sont des positions « plaisir féminin friendly », si tu vois ce que je veux dire…

Les 6 positions sexuelles pour augmenter le plaisir féminin que je vais te citer ne sont pas forcément à reproduire au pied de la lettre. Ce sont des idées, des pistes pour te guider. Pour que le moment venu, tu puisses explorer, jouer et te stimuler différemment.

Ces 6 positions dédiées au plaisir féminin, elles n’ont rien d’original en soi. D’ailleurs, tu les connais sans doute déjà.

Mais je vais essayer de te montrer qu’au-delà de ces positions vues, revues et re-re-vues, on peut découvrir un nouveau monde de plaisir. Il n’est pas lié à la position que tu prends ou à l’orgasme que tu vas avoir, mais à ce qui s’ouvre en toi, ce que tu explores en toi, à travers la rencontre sexuelle et le plaisir.

L’Andromaque : position sexuelle du plaisir féminin par excellence

L’homme est allongé sur le dos, tu es assise à califourchon sur lui. Sous ses airs de « déjà vu », figure-toi que cette posture est particulièrement propice à augmenter le plaisir féminin.

Dans cette posture, tu contrôles tout et c’est peut-être ce qui t’empêche de la savourer. Parfois on se focalise sur le plaisir de l’autre, on veut y aller vite et fort…

Mais en tant que femme, on peut avoir besoin que les choses aillent un peu moins vite. L’homme, de son côté, n’a pas forcément besoin de vitesse pour jouir. En revanche, beaucoup d’entre eux pensent que les femmes ont besoin de sensations fortes pour arriver à l’orgasme. Et pour eux, sensations fortes = vite et fort.

Pose ses mains sur ton bassin, sur tes fesses et contre ton ventre. Laisse-le sentir que les petites ondulations peuvent provoquer des ondes expansives de plaisir… Respire, ralenti ! Vous êtes tous les deux dans une posture confortable, prenez le temps de la savourer…

Au-delà du voile :

Dans cette position, tu prends le contrôle, tu es la femme de la situation, tu gères, tu as la responsabilité de ton plaisir et un peu de celui de ton partenaire.

Bien souvent, j’ai constaté chez les femmes une incapacité à s’abandonner à cette position, qui est trop engageante, qui demande trop d’être en charge. Si c’est ce que tu ressens, tu as peut-être quelque chose à travailler dans ta polarité masculine, ou à voir si c’est la petite fille en toi qui mène le show dans la sexualité.

Le Missionnaire : position du lâcher-prise

Contre-posture de l’Andromaque, j’ai nommé en deuxième position sexuelle dédiée au plaisir de la femme : le bon vieux Missionnaire. Tu es allongée sur le dos, jambes ouvertes, il est entre tes cuisses.

Ce coup-ci, tu n’as pas énormément de contrôle sur la situation… Inutile alors d’essayer de le prendre ! Détends-toi, laisse ton bassin tranquille, il sait parfaitement comment accompagner les mouvements de ton partenaire…

Si tu as du mal à te laisser porter par ses va-et-vient, tu peux essayer de placer un coussin dans le creux de tes reins. Cela va immédiatement relâcher la tension que tu peux avoir dans le bas du dos. Et puis, sous cet angle, la pénétration augmente davantage le plaisir féminin. Les parois internes du vagin sont mieux stimulées, et ton clitoris, plus facilement accessible…

Au-delà du voile :

Ici, la clé, c’est l’ouverture, le lâcher-prise ! L’ouverture pleine et consciente, ton corps, ton sexe, ton cœur qui disent OUI à l’unisson. Si tu as un historique de traumas sexuels, si tu as du mal à te sentir en pleine confiance avec ton partenaire, si tu ne te sens pas aimée comme tu devrais l’être, il est possible que tu aies du mal à pleinement t’ouvrir. T’ouvrir au sens physique mais aussi énergétique, émotionnel. Parce que faire l’amour, c’est tout ça. 

Le missionnaire, c’est aussi être en-dessous de l’autre, être “soumise” à l’autre, si tu as du mal à accepter pleinement ta dimension féminine, ça peut être difficile pour toi et peut-être que tu préfèreras la position précédente… 😉

La levrette : offre-toi au plaisir, au-delà des tabous …

Je t’avais prévenue, ces 6 positions dédiées au plaisir féminin ne prétendent pas être originales ! Mon idée c’est de te montrer que faire l’amour, c’est explorer. Et ça commence avec les postures les plus simples… Tu es à quatre pattes ou allongée, il est derrière toi.

Cette posture, on l’associe souvent à la soumission de la femme. C’est vrai qu’on ne voit pas notre amant. Tandis que lui a une belle vue sur notre intimité. Et puis dans cette posture, il est facile pour lui d’imposer son rythme, d’imposer sa force.

Pourtant la Levrette est la posture idéale pour apprendre à se laisser aller. À lâcher prise. Abandonner l’idée que le plaisir féminin est un péché. Dis-toi que cette posture, elle est toute pour toi. Tu peux la subir passivement si tu le souhaites. Mais tu peux aussi t’exprimer et accompagner ton partenaire.  

Cambre-toi, ou allonge-toi si tu as besoin de relâcher l’ensemble de tes muscles, pour simplement sentir ton plaisir… Ou au contraire, provoque-le avec quelques coups de reins. Redresse-toi, ton dos contre son ventre, caresse-toi, ou invite-le à le faire…

Au-delà du voile :

Dans cette position, tu viens danser avec le tabou, avec ton ombre. La sodomie, la femme sulfureuse. Au-delà de la soumission, c’est toi qui a le contrôle, toi qui mène la danse en offrant tes fesses à l’autre. Il reçoit ta puissance sexuelle, tu l’emmènes sur le terrain de la transgression.

Si dans cette position, tu te sens soumise, tu sens que tu n’as pas le contrôle, que tu n’es pas maîtresse de ta sexualité, c’est que tu as des choses à travailler. Une responsabilité, un pouvoir à reprendre.

Comme dirait Spiderman (ou Churchill – chacun ses réf) : “Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités”

Les cuillères : position de la fusion 

Version câline de la Levrette, la cuillère est elle aussi une position qui mérite l’attention de quiconque souhaite augmenter le plaisir féminin. Allongés sur le côté, ton dos contre son ventre et tes fesses, contre son sexe.

Dans cette posture, l’angle de pénétration n’est pas toujours évident à trouver. Et les mouvements de va-et-vient pas toujours aisés à réaliser, surtout si les amants restent collés l’un à l’autre, comme deux cuillères imbriquées…

Bref, ce n’est pas la posture idéale si on veut se laisser aller à un rythme effréné. Alors justement, pourquoi ne pas en profiter pour ralentir ? Puisqu’il est derrière toi, tout contre toi, peut-être que ses mains, avec les tiennes, pourraient explorer ton corps …

Ensemble vous pourriez explorer tes zones érogènes. La nuque, les seins, le ventre… C’est quelque chose de très personnel, chaque femme a ses petits coins qui font frissonner ! La position des cuillères est l’occasion d’explorer la carte de ton corps, et de montrer à ton partenaire qu’il y a plein d’endroits qui méritent de s’y attarder !

Au-delà du voile :

La position de la fusion par excellence… Si tu es du genre fuyante, que tu as du mal à t’engager dans une relation, que l’idée qu’un mec laisse sa brosse à dent chez toi te file des boutons… Cette position risque de te défriser aussi… Mais elle te donne une belle indication d’une zone d’ombre à explorer dans ta psyché.

La position de l’enclume : position pour un plaisir féminin intense …

Le nom ne te dit peut-être rien, d’ailleurs on ne peut pas dire qu’il soit très érotique, pourtant, cette posture est idéale pour augmenter le plaisir féminin. Variante du Missionnaire, tu es allongée sur le dos, il est entre tes cuisses et tes chevilles prennent appui sur ses épaules.

Dans cette posture, la pénétration est profonde et vu l’angle, les sensations peuvent être très intenses. C’est le moment idéal pour montrer à ton partenaire que les mouvements doux et langoureux peuvent eux aussi te procurer beaucoup de plaisir…

Si tu aimes la sodomie, la position de l’enclume te permet de prendre ton pied par-derrière, tout en étant face à ton partenaire… Et il peut également plus facilement stimuler ton clitoris ou ton vagin qu’en Levrette, posture de prédilection de qui aime le plaisir anal.

Au-delà du voile :

Dans cette position, la pénétration est profonde et le sexe de ton partenaire risque de venir toucher ton col de l’utérus, il faut savoir que le col est une zone chargée de mémoires personnelles ou transgénérationnelle. Si le contact est douloureux, c’est que tu as peut-être besoin de te libérer à un niveau cellulaire de traumas.

La cavalière : joue avec ton plaisir !

Pour finir cette petite sélection de postures dédiées au plaisir féminin, j’ai choisi la cavalière. C’est une variante de l’Andromaque, où tu te retrouves à califourchon sur lui, sauf que tu es assise à l’envers. Tu es dos à lui.

J’aime bien cette posture parce qu’elle te permet de jouer. La sexualité, c’est un moment pendant lequel tu devrais te sentir libre. C’est un moment où tu te retrouves parfois dans une posture inhabituelle, dans un rôle inhabituel… Et pour en profiter pleinement, il ne faut surtout pas que tu te prennes au sérieux.

Assise à l’envers, tu peux jouer avec le sexe de ton partenaire. Comme s’il était tout pour toi. Tu peux te placer accroupie au-dessus de lui. Tu peux te pencher vers l’avant. Vers l’arrière. Ou sur un côté. Tu peux te caresser tranquillement. Onduler… Explore, les possibilités sont infinies !

 Au-delà du voile :

Dans cette position, chacun peut fantasmer et imaginer faire l’amour avec un autre. Avoue, tu l’as déjà fait ! C’est ok, mais si tu as besoin d’avoir recours à ce stratagème régulièrement pour prendre du plaisir… C’est peut-être que tu n’arrives pas à être présente à ton corps, à prendre du plaisir simplement en étant là dans l’instant, à ressentir le contact de la peau contre la tienne…

Alors demande-toi simplement : est-ce que tu arrives à être présente là maintenant dans ton corps ou tu es toujours à te perdre dans tes pensées ?

Tu veux aller plus loin ? Découvre le slow sex !

Je pourrais parler de sexe pendant des heures, mais je vais m’arrêter là. Si tu es restée sur ta faim, et si cette approche du plaisir féminin résonne en toi, je serais ravie qu’on en discute ensemble ! Le sexe tantrique est un monde riche qui pourrait t’ouvrir les portes d’une sexualité magique

>> En savoir plus sur le sexe tantrique <<

Avec tout mon amour,

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *