Camille Picazo

Les 3 clés de l’amour

Quand on commence une nouvelle relation, qu’on se trouve un nouvel amour, on se sent pousser des ailes, on a confiance : cette fois-ci, c’est le bon ! On va réussir.
On a espoir de ne pas se retrouver dans les même schémas que précédemment, on sent que cette fois-ci, on n’aura pas l’angoisse des repas dominicales chez la belle famille, on sait que la routine ne nous aura pas, qu’on continuera à s’aimer, qu’on ne se disputera pas pour un paquet de chips au supermarché.


Et sans vouloir être défaitiste… Il y a de fortes chances que ce ne soit pas le cas. Que la famille ait un poids, qu’on se fasse happer par la routine, qu’on s’aime un peu moins, qu’on finisse par se disputer en faisant les courses.

Pourtant, il y a des trucs. Des tips. Des choses à mettre en place pour avoir une relation épanouissante, une relation où on se sent bien. Des choses à mettre en place dès le début. Et aujourd’hui, je vais vous partager 3 discussions qu’on devrait tous avoir dans les premières semaines de relation. Quand tout est beau, quand tout est bon.

👉 1- C’est quoi ta vision du couple, de la fidélité, de l’engagement ?
Même si nous parlons la même langue, derrière un mot, nous avons chacun nos idées, nos images, notre champ lexical. Ma fidélité n’est pas ta fidélité, ni celle du voisin.
Et c’est bien de définir ce qui est juste pour toi, là, maintenant.
Ça peut évoluer et c’est bien de pouvoir en parler.
Avec mon précédent partenaire, nous avions la notion de couple ouvert (pas tant que ça au final), et la possibilité d’explorer avec d’autres personnes quand on était en voyage, dans d’autres cadres. Personnellement, je voyage moins, je ne faisais pas de soirée ou de festivals comme lui, par contre, je rencontrais des gens qui me plaisaient, m’inspiraient au quotidien.
Le besoin que j’ai eu dans notre relation, ça a été d’ouvrir au polyamour. Il a donc fallu en parler.
Dans ma relation actuelle, ce qui est pour l’instant, c’est qu’on a envie d’être monogame, de se consacrer l’un à l’autre, de ne pas envoyer de l’énergie en dehors de notre microcosme. On sait par contre, que les choses évoluent et nous sommes ouverts à la possibilité de rediscuter les termes de notre contrat (parce qu’un couple, c’est un contrat tacite). 

👉 2- Quels sont tes besoins sexuels ?

Eh oui. Au début de la relation, c’est facile, on a plutôt tout le temps envie. La libido est bien présente, l’excitation, la curiosité, la découverte de l’autre, facilitent les relations sexuelles et une vie sexuelle épanouissante.

Mais au fil des mois, des années, le quotidien, le manque de temps, la routine, l’habitude érode l’activité sexuelle.
On constate souvent une différence d’envies entre les partenaires. Et parfois, on retrouve de la frustration.
Il est donc important de dire dès le début “j’ai besoin de faire l’amour tous les mois, toutes les semaines”.


Dans un autre aspect, il y a aussi le schéma dans lequel on tombe quand on fait souvent l’amour avec quelqu’un, la routine, l’aspect mécanique, le “toujours pareil”. On sait ce que l’autre aime, ce qu’on aime, on met un peu des deux… Et pouf, en quelques minutes, c’est réglé.

Et ça convient très bien à certaines personnes… Mais moins à d’autres.
Certains se satisfont d’une sexualité plus classique, plus plan-plan. D’autres ont besoin d’explorer, d’être curieux, d’évoluer dans leur sexualité.


👉 3- Comment peut-on gérer le conflit ?

Si tu observes ta relation actuelle ou tes anciennes relations, tu peux commencer à voir un schéma se dessinait. Des habitudes.
Est-ce que tu es celle qui garde tout pour elle, qui porte tout le monde et finit par exploser “MAIS DE TOUTES MANIÈRES, TU NE M’AIDES JAMAIS”. Ou est-ce que tu es cet être passionné qui explose tous les 4 matins pour une broutille, mais qui redescend aussi vite ? Ou encore celui qui n’exprime rien, ne s’énerve jamais ou très rarement, mais qui va bien énerver son partenaire en étant d’un calme placide ?


C’est important de savoir ce qui est bon pour toi : est-ce que tu as besoin de temps pour te calmer ? Est-ce que tu as besoin qu’on parle immédiatement ? Est-ce qu’on peut définir un moment où s’expliquer ? A la maison ou sur terrain neutre ?

Quand tu es en colère, qu’est-ce qui te permet de désamorcer le conflit ? Un câlin, des mots doux ? De la distance et du temps ?

Ton partenaire n’est pas toi, il est différent, unique et donc réagit à sa manière différente, unique, il faut donc lui expliquer ce qui fonctionne pour toi.

Les 3 clés de l’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut