Prendre soin de soi en tant que femme : mes conseils bien-être

29 Avr, 2020

C’est parfois plus facile de prendre soin des autres que de prendre soin de soi. Tu ne trouves pas ? J’ai rencontré tellement de femmes qui sont littéralement incapables de s’accorder ne serait-ce que 5 minutes par jour…

Elles sont habituées à être sur tous les fronts : professionnelle endurcie, mère attentionnée, conjointe organisée, amante sexy, amoureuse passionnée, amie toujours à l’écoute, etc. Les différents rôles que s’attribue la femme sont infinis. Et sont dictés par un idéal bien ancré : celui de la femme parfaite.

Si tu as l’impression que ton cerveau est sur le point d’exploser tant il est rempli de « il faut que je… » alors STOP ! Prends 5 petites minutes ici et maintenant.

J’ai à cœur de te partager quelques astuces pour prendre soin de toi en tant que femme.

PRENDRE SOIN DE SOI EN TANT QUE FEMME : POURQUOI C’EST FONDAMENTAL

Le syndrôme de Wonder Woman

En tant que femme nous portons énormément de poids. Nous portons une forte charge mentale, car nous gérons beaucoup de choses. On jongle avec notre vie de famille, notre vie professionnelle et notre vie personnelle.

Devoir toujours penser à tout, tout le temps et pour tout le monde. C’est le syndrome de Wonder Woman (et c’est aux antipodes de la femme épanouie!)

Le ménage, les courses, les devoirs des enfants, les chemises de monsieur. Et pendant qu’on fait toutes ces tâches, on pense à nos objectifs pros, on se questionne sur notre couple, sur l’éducation des enfants, sur notre silhouette et sur notre apparence physique. (Même en étant féministe… On a grandi dans une société patriarcale où le sexisme et les différences hommes-femmes sont intériorisées.)

Ça fait beaucoup de choses à la fois. Et nos vies sont si pleines qu’on a l’impression qu’il n’y a pas de place pour… nous-mêmes ! Pour se donner un peu d’amour et de bienveillance.  

Ce n’est pas normal, et il faut que nous trouvions des petites solutions pour améliorer tout ça.

En ce qui me concerne, la vie m’a forcé à trouver le moyen de prendre soin de moi. J’ai vécu une période très éprouvante durant laquelle il a fallu que j’apprenne à le faire. Et ça me brise le cœur de savoir qu’il y a des femmes qui sont ou qui risquent de se retrouver dans une telle situation.

Pour ma part, j’étais célibataire, avec juste mon chat à charge. Je sais qu’il y a tellement de femmes qui se fracassent à tout âge, avec des enfants, avec un mari, ou sans mari et dans une situation beaucoup plus précaire.

Moi d’abord !

Quand on parle de prendre soin de soi, beaucoup ont ce petit réflexe inconscient d’associer ça avec de l’égoïsme. Ce qui provoque bien souvent de la culpabilité. Du coup, même si on se prend quelques minutes de cocooning, il y a toujours cette petite voix qui dit « n’oublies pas ci, n’oublies pas ça, et ensuite, il faudra que tu… ».

Forcément, dans ces conditions, difficile de prendre soin de soi. Et pourtant, dis-toi bien que ton bien-être profite à tout le monde.

Laisse-moi t’expliquer avec une petite métaphore que j’aime bien. Celle de l’avion.

Quand tu es dans un avion et qu’ils te font la démonstration avec le masque à oxygène qui tombe, l’hôtesse de l’air qui prend le masque, qui le met, son gilet de secours… Elle te rappelle toujours de mettre ton masque à oxygène, avant de mettre le masque à ton enfant, aux personnes qui sont autour de toi

Tu t’occupes de toi avant de t’occuper des autres. Et au final c’est très logique, car si tu te retrouves à étouffer, si tu n’as pas d’énergie, si tu t’évanouis comment tu vas pouvoir t’occuper des autres ?

C’est le message que j’ai envie de te partager aujourd’hui. Prends soin de toi avant de t’occuper des autres. Prends ton masque à oxygène et respire à l’intérieur avant de t’occuper de qui que ce soit.

Partage ce message à d’autres femmes qui auraient besoin de prendre soin d’elles !

prendre soin de soi femme

COMMENT PRENDRE SOIN DE SOI EN 3 PETITES ÉTAPES

Première étape : mets le monde sur pause

J’ai une solution un peu magique qui va te permettre d’avoir du temps et de l’énergie. Une solution qui va faire en sorte que tu sois beaucoup plus sereine, plus calme, plus ancrée et plus joyeuse.

Pour que tu n’aies plus la sensation de devoir jongler avec mille et une choses en même temps. Pour que tu puisses te donner plus de temps pour faire ce dont TU as envie.

Cette solution vient du marketing. C’est une solution bateau, mais très efficace et j’aimerais que tu sois hyper attentive à ce que je vais te raconter.

C’est quand tu as le plus de choses à faire que tu dois en faire le moins. C’est le fameux « less is more » que tu appliques peut-être à d’autres égards.

Ça parait très contre-productif. Et hautement illogique. Pourtant, c’est quand tu as le plus de choses à gérer, quand ton emploi du temps est le plus plein, quand tu as le plus de choses à faire sur ta to-do list que tu dois en faire le moins.

Quand tu te dis que tu as tout à faire, que la maison est dans un état catastrophique, que tu es censée rendre un dossier demain et que c’est la cata, tu te sens hyper stressée. Ton système nerveux est débordé.

Il FAUT mettre le monde sur pause. Rien de ce que tu peux faire dans cet état ne peut être réellement bénéfique. Ni pour toi ni pour les autres.

Deuxième étape : définis tes priorités

Une fois que tu as dit « stop », vient le moment de différencier ce qui est important d’un côté, de ce qui ne l’est pas.

C’est intéressant de le faire, car si tu ne te demandes pas quelles sont les urgences, tu vas courir comme un poulet sans tête !

J’aime bien cette expression, elle est très parlante : tu vas courir dans tous les sens et tu vas penser à toutes les choses que tu dois faire.

Tout va te sembler urgent alors qu’en réalité non. Tout n’est pas urgent, tout n’est pas important.

Il y a des choses qui sont essentielles comme s’alimenter, dormir. Et d’autres qui n’ont aucune importance. Par exemple, est-ce que ça de l’importance que tu sois maquillée ? Que tes fringues soient repassées ? Que l’aspirateur soit passé ?

Tu te mets énormément de pression pour tout faire, mais quand tu réagis comme un poulet sans tête, tu fais tout très vite. Et mal.

Comme tu le fais vite et mal, tu te fais mal. 

Tu te fais mal, car tu t’épuises, ton système nerveux est rempli de stress et à un moment donné ça va exploser ! Ça va exploser pour toi physiquement, nerveusement, émotionnellement, mais ça va aussi exploser pour tous les gens que tu aimes… Et ça, ce n’est pas bon du tout.

Si tu prends ce temps de pause, que tu t’occupes de toi, que tu prends du recul, tu pourrais te rendre compte qu’il y a des choses qui ne sont absolument pas essentielles. Ça te permet de trouver du temps pour toi. Pour te faire du bien, pour remplir ton puits avant d’aller t’occuper des autres.

Troisième étape : un peu de self-care

Le terme « self-care » est très à la mode ces temps-ci, surtout en période de confinement où nous sommes particulièrement sous pression…

Comme toutes les modes, il y a parfois quelques amalgames et confusions ci et là.

Pour moi, le self-care c’est prendre un moment pour toi, mais vraiment que pour toi. C’est-à-dire que ce que tu vas faire pendant ce moment n’a aucune utilité concrète pour personne d’autre que toi.

Par exemple, t’épiler pour que ton amoureux te retrouve toute douce le soir venu, ce n’est pas du self-care. Réserver la salle de bains rien que pour toi, avec une musique que tu aimes, des bougies qui sentent bon, prendre un bain, ça, c’est du self-care.

Peu importe ce que tu fais, ce que tu as besoin de faire. Prends un moment pour te faire masser, masturbe-toi, va te défouler sur un sac de boxe, va courir, médite, écris, lis, écoute de la musique, fais une sieste au soleil… Fais quelque chose pour toi, rien que pour toi.

Ce n’est pas égoïste, c’est censé. Rappelle-toi la métaphore de l’avion.

APPRENDRE À PRENDRE SOIN DE SOI AU QUOTIDIEN

Aime-toi, aujourd’hui et pour toujours

Peut-être qu’en lisant cet article tu as envie de te prendre un moment de self-care. Si c’est le cas, j’en suis très heureuse.

Mais tu sais, prendre soin de soi ce n’est pas quelque chose que l’on fait une fois de temps en temps, une fois que la goutte d’eau a fait déborder le vase…

L’idéal, c’est de mettre en place des petites habitudes qui vont te permettre de te mieux te sentir dans la vie de tous les jours.

Certaines personnes méditent tous les matins et à n’importe quel moment de la journée lorsqu’elles en ont besoin. Mais peut-être que toi, tu as besoin de faire une sieste de 20 minutes après manger. Ou peut-être que tu as besoin de boire ton café du matin, seule au soleil. Ou peut-être as-tu besoin d’une douche chaude avec ton amoureux.se, même si elle ne dure que 5 minutes.

Parfois ces petites actions ponctuelles ne suffisent pas. C’est carrément ton organisation quotidienne qu’il faut revoir. Je pense par exemple au temps de sommeil. Est-ce que tu dors assez ? Je pense aussi à ton alimentation. Est-ce que tu prends le temps de bien manger ? Je pense à ton éveil personnel. Est-ce que tu nourris ton cerveau ? Est-ce que tu apprends de nouvelles choses ? Est-ce que tu t’offres des temps spirituels ?

Ce n’est pas facile de savoir ce qui est bon pour soi. Il ne suffit pas de copier ce qui semble fonctionner pour les autres… Le yoga a beau être très bon pour la santé, et les filles qui le pratiquent ont beau rayonner en photo, si ça ne te plait pas, ça ne sert à rien de te forcer…

Prendre soin de soi, c’est d’abord prendre conscience de soi

Pour savoir ce que ton corps, ton esprit et ton cœur te réclament en silence, il faut que tu ailles chercher qui tu es. Au sens large. Il faut que tu prennes conscience de tes vides pour pouvoir les remplir.

Prendre conscience de soi, c’est un travail d’introspection que tu n’es pas obligée de faire toute seule.

Si tu en as envie, tu peux commencer un travail avec moi où je te promets qu’on va prendre soin de toi : tu vas être aux petits oignons comme on dit. N’hésites pas à réserver un appel avec moi si tu as envie de me connaître !

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *