La communication non violente appliquée à la vie de couple

7 Mai, 2021

Est-ce que ça vous arrive, à toi et à ton partenaire, de vous engueuler très fort sans vraiment savoir pourquoi ? Je suis sûre que ta réponse est oui. Parce que ça arrive à tous les couples, même aux couples les plus heureux et épanouis que je puisse connaître.

Lorsque tu es en couple, les conflits font partie du lot. Ils sont presque inévitables (enfin je crois !). Et ça ne veut pas dire que vous n’êtes pas fait l’un pour l’autre. Mais c’est vrai que les disputes et les explosions d’émotions intempestifs vous tirent vers le bas plutôt que vers le haut.

Heureusement, il existe des moyens et des techniques pour apprendre à mieux gérer les conflits et on peut parfaitement les adapter au couple.

Aujourd’hui j’ai envie de te parler de la communication non violente au sein du couple.

Qu’est-ce que la Communication NonViolente ?

Tu as sûrement déjà entendu parler de Communication NonViolente (CNV), mais peut-être que tu ne t’y es pas vraiment intéressé.e. Je t’explique rapidement de quoi il s’agit avant de te montrer comment tu vas pouvoir adopter la communication non violente au sein de ton couple.

La CNV : parler sans blesser

La Communication NonViolente a été conceptualisée par un psychologue américain, Marshall Rosenberg. Inspirée de la sagesse Gandhienne, son but est de communiquer avec l’autre sans lui nuire. Et pour que cela soit possible, il faut trois ingrédients : de l’empathie, de l’authenticité et de la responsabilité.

En fait, l’idée de la Communication NonViolente, c’est d’arriver à rester connecté à ces trois qualités, même dans une situation très compliquée. Ça revient un peu à apprendre à garder son sang-froid.

Lorsque les émotions sont à fleur de peau, on se sent attaqué et donc … On réplique.  C’est la guerre. Et la guerre, ça ne sert pas à construire, mais à détruire. C’est d’ailleurs ce qui se passe parfois… Je connais des familles qui se sont déchirées pour un petit conflit qui a dégénéré en guerre froide.

La communication non violente consiste justement à voir au-delà de ses émotions, pour éviter la guerre, et tendre vers la collaboration.

Une guideline pour mieux communiquer

Je crois qu’en réalité, on est nombreux à savoir que le secret d’une communication saine et efficace, c’est de pouvoir garder son calme. Oui, mais voilà, vous et moi on sait aussi que ce n’est pas toujours simple…

Du coup, la CNV propose une sorte de recette pour écouter avec empathie et s’exprimer avec authenticité. L’ordre des ingrédients n’altère pas le résultat. Et tu peux l’adapter pour deux, quatre personnes, un groupe ou juste pour toi, quand tu as besoin de faire le point.

C’est une recette qu’on appelle OSBD :

  1.     Observation : décrire les FAITS (je mets des majuscules parce que je sais qu’on a vite fait de confondre avec « interprétations » …)
  2.   Sentiments et attitudes : exprimer les sentiments, les émotions et les attitudes mises en jeu (et là attention, il ne s’agit pas d’inculper l’autre, mais de se montrer tel qu’on est à ce moment précis).
  3.     Besoin : clarifier le besoin (qu’on confond souvent avec le problème, alors que c’est la clé de la solution)
  4.     Demande : et puis on formule une demande CLAIRE (on ne tourne pas autour du pot et on évite les sous-entendus…)

Voilà, techniquement si tu gardes en tête ces quatre points lorsque tu communiques, tu devrais remarquer que le message est plus fluide…

Bon. Il ne s’agit là que d’un petit résumé, il y a vraiment énormément de choses à dire au sujet de la CNV. Et puis, ce n’est pas un théorème donc chacun l’applique un peu à sa sauce. Si ça t’intéresse, le mieux reste encore que tu te renseignes par toi-même sur le sujet.

Pour l’heure, on va voir pourquoi ce type de communication va t’aider à mieux vivre au sein de ton couple.

Pourquoi la communication non violente peut être bénéfique pour ton couple

Maintenant que le décor est planté, je pense que tu comprends déjà un peu pourquoi la communication non violente peut être bénéfique pour ton couple.

Pour améliorer votre quotidien

Il y a un instant, je te disais que ce sont nos émotions qui nous empêchent de communiquer correctement. En réalité, les émotions ne sont que la pointe de l’iceberg … 

Marshall Rosenberg explique également que notre communication est constamment biaisée par notre conditionnement culturel. C’est-à-dire par notre jugement.

Observe la façon dont ton entourage communique, et tu verras à quel point c’est vrai. Profites-en pour t’observer toi-même et tu verras que sans le vouloir, bien souvent tu t’exprimes de manière subjective.

Pourquoi dire « tu pourrais cuisiner, pour une fois ! » alors qu’on peut simplement dire « tu pourrais cuisiner ce soir ? » Il y a comme cette envie d’aller titiller l’autre … Non ?

En fait, plus qu’une envie de titiller l’autre, il y a un besoin personnel non satisfait. Dans notre exemple, le besoin non satisfait ça peut être le besoin d’être chouchouté.e après une longue journée de travail.

Dans ce cas, on pourrait dire « tu veux bien cuisiner ce soir ? Je suis épuisé.e et j’ai besoin de me reposer ».

Mais bon, dans les faits on reste borné sur notre fatigue et on est parfaitement désespéré de constater que notre partenaire ne se rend pas compte de notre détresse. Ça énerve, ça met en colère. Et tôt ou tard ça part en vrille.

La CNV pourrait donc t’aider à réduire, voire supprimer toutes ces petites violences parasites qui vous nuisent à tous les deux.

Pour pardonner

Si tu instaures la communication non violente dans le quotidien de ton couple, tu verras que petit à petit ces petits pics vont s’amenuiser.

Par contre, personne n’est à l’abri d’un gros orage. Il arrive que l’un ou l’autre commette une erreur et que la seule solution au conflit soit de passer l’éponge et de se pardonner.

Là aussi, la communication non violente va pouvoir aider ton couple.

Comme je te le disais, il s’agit de prendre de la hauteur. Plutôt que de rester le nez collé à une situation donnée, on essaye de s’en détacher pour pouvoir l’observer dans sa totalité, et ainsi mieux comprendre sa cause. 

Et justement quand tu comprends la cause, tu n’es plus qu’à un pas du pardon. Et crois-moi, avec ça tu as fait le plus dur ! Le pardon au sein du couple est quelque chose de fondamental et pourtant, très peu sont ceux qui savent réellement pardonner.

La CNV n’est pas la seule technique qui peut t’aider, il y a aussi ho’oponopono, mais je pense que c’est toujours intéressant d’avoir plusieurs cordes à son arc !

Être toi-même plus aligné.e

Il t’arrive peut-être de ne plus trop savoir où tu en es. Tu as besoin de faire le point avec toi-même. Pour ça, certaines personnes méditent, d’autres écrivent, certaines dessinent … Mais à vrai dire, la plupart remettent à plus tard ce rendez-vous avec eux-mêmes.

Plus le temps passe, et plus le besoin de se retrouver avec soi-même est grand. On y voit de moins en moins clair et ça se répercute forcément dans notre couple. Souvent on a ce sentiment que l’autre ne nous comprend pas ou plus. Alors qu’en réalité, nous-mêmes on ne se comprend plus trop…

Comme je te le disais un peu plus tôt, la communication non violente peut aussi servir à communiquer avec soi-même. À faire le point. Si tu reprends la recette qu’on a vu un peu plus haut, tu verras que c’est une excellente méthode d’introspection qui peut t’aider à clarifier ton esprit.

Je ne t’apprends rien, il faut d’abord que tu sois au clair avec toi-même avant de pouvoir l’être avec l’autre. C’est pour ça qu’il est important que tu prennes le temps d’organiser un peu ton mental, de faire le tri et un peu de ménage par la même occasion.

Comment instaurer la communication non violente au sein de ton couple ?

La communication non violente n’a pas spécifiquement été pensée pour le couple. Mais comme elle est très versatile et qu’elle couvre tous les types de communication, on peut très facilement l’adapter au couple.

En tout cas moi je trouve que c’est une méthode assez efficace, je l’utilise au quotidien (enfin j’essaye !). Du coup je vais t’expliquer comment j’applique la communication non violente au sein de mon couple.

Reconnais le déclencheur (Observe)

Marshall Rosenberg parle de l’importance d’observer les faits. Si on le rapporte à une discussion conflictuelle que tu as ou a eu avec ton partenaire, je te conseille d’aller un peu plus loin que la simple observation.

Essaye d’identifier ce qui est à l’origine du conflit.

Est-ce que c’est un mot en particulier ? Une attitude ? Est-ce que c’est le ton ? La façon de le dire ? La situation en elle-même ?

C’est important que tu sois précis.e et surtout, impartial.e. Par exemple, si tu penses que vous vous disputez parce qu’iel « n’est jamais à ton écoute » ou « est toujours sur la défensive », c’est que n’as pas assez creusé.

Garde à l’esprit que ce n’est pas de la faute de ton partenaire. Peut-être qu’iel était en train de travailler pendant que tu lui parlais et qu’iel ne s’est pas détourné de son travail pour t’écouter. Là, c’est factuel. Ou peut-être qu’iel t’a coupé la parole. Là encore, c’est factuel.

Fais le lien avec tes blessures personnelles (Sentiments)

Une fois que tu as bien cerné l’origine du conflit, essaye de comprendre pourquoi ça t’as affecté. Pourquoi est-ce que ça te fait perdre ton calme que l’on te coupe la parole. Pourquoi est-ce que ça te blesse qu’on puisse t’écouter tout en faisant autre chose.

On est d’accord, ce n’est jamais agréable de se faire couper la parole ni de sentir qu’on ne nous prête pas attention. 

Mais parfois, ça va un peu plus loin qu’un problème de politesse. Il arrive qu’il y ait un lien avec un traumatisme ou une situation non résolue ancrée dans ton passé … Et plus particulièrement dans ton enfance.

Ça rejoint ce que dit Marshall Rosenberg lorsqu’il dit que notre communication est biaisée par notre conditionnement culturel. Notre communication est également biaisée par notre héritage familial, par nos blessures personnelles.

Si tu as envie de communiquer de manière plus juste, c’est important de pouvoir comprendre pourquoi certains comportements ou certaines idées te mettent particulièrement hors de toi. Ça va t’aider à arrêter de remettre la faute sur les autres …

Exprime ce qui se passe en toi (Besoin)

Une fois que tu es au clair avec toi-même, tu peux partager ce qui se passe en toi avec ton partenaire. Explique-lui pourquoi tu as réagi de cette manière. Montre-lui ce qui se passe en toi, parle-lui de ton passé, de tes blessures.

C’est là, selon moi, que la communication non violente peut vraiment être bénéfique pour ton couple. Parce qu’elle va te permettre de transformer ce qui vous plombe en harmonie.

Certains disent d’ailleurs que la communication non violente livre le secret des alchimistes, qu’elle permet de transformer ce qui plombe en or

Pour que ça fonctionne, il faut que tu sois totalement authentique, que tu puisses te montrer dans toute ta vulnérabilité. Et c’est aussi le plus difficile. On est tous habitués à montrer certaines facettes, et à en cacher d’autres. C’est un travail qui te demandera plusieurs essais, c’est normal !

Trouve un équilibre (Demande)

Une fois que les choses sont au clair, on est d’accord, l’idéal est de trouver un moyen pour que le conflit ne se reproduise pas.

C’est là que l’on se branche sur le mode « collaboration » dont parle Marshall Rosenberg. En effet, il est question de trouver le juste équilibre, une sorte de compromis qui vous paraisse juste à tous les deux.

Là encore, l’affaire n’est pas simple ! Parfois on se heurte à une sortie sans issue, et vous aurez parfois besoin de temps et de plusieurs essais avant de trouver la solution qui vous convient réellement à tous les deux.

Un couple, c’est quelque chose qui évolue en permanence. Vers le bas, ou vers le haut.

Et si tu as envie d’approfondir un peu les différentes méthodes/astuces qui peuvent t’aider toi et ton/ta partenaire à vous harmoniser pour former un couple qui vibre vraiment, sache que j’ai créé un programme complet sur le sujet.

Il s’appelle l’Alchimie du couple, si tu veux en savoir plus, c’est par ici :

>> En savoir plus sur l’Alchimie du couple <<

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *