Masturbation et santé

Décidément, ces temps-ci, j’enfonce les portes ouvertes ! (sans délicatesse aucune)
Aujourd’hui, parlons d’un sujet « tabou » : la masturbation ! J’aimerai tellement vous avoir en face de moi, pour ouvrir un débat, connaître votre point de vue…

Certaines personnes se masturbent sans se poser de questions, mais pour d’autres la question est plus délicate. Certaines amies me disent « ne plus se masturber depuis qu’elles sont en couple », leurs arguments :

  • elles sont comblées sexuellement (le rythme des rapports et leur qualité)
  • elles ont le sentiment que la masturbation est une « tromperie » vis-à-vis de leur compagnon
  • à quoi bon ?

J’avoue être plutôt partisane du « je me fais l’amour étant en couple ou pas », mes arguments :

  • j’aime avoir mon jardin secret, mes activités perso en dehors de ce que je partage avec mon partenaire
  • ça me permet de me détendre quand je suis fatiguée, stressée
  • une pratique d’auto-érotisation me semble indispensable pour être au top de sa sexualité, bien dans son corps
  • j’expérimente autrement que dans mon couple.

Mais chacun son truc, qu’on ait envie de se toucher ou pas, le tout est d’être en adéquation avec ses envies. Personne n’a le droit de juger votre sexualité, d’émettre d’opinions sur vos pratiques (fréquence, durée, jouir ou ne pas jouir (that’s the question)).

Sara lorusso

Mais, je vais quand même vous donner quelques truc pour vous faire du bien et pourquoi.

Le pourquoi c’est plutôt simple :

  • ça fait du bieeeen ! Et on ne va pas dire non à un peu de plaisir… 😉 Libération de dopamine, sérotonine, endorphine, ocytocine = c’est bon.
  • ça nous fait bosser un peu le cardio. Et oui, une augmentation du rythme respiratoire, du rythme cardiaque >> muscle notre petit muscle cardiaque
  • on se connecte à son corps, on peut développer une relation aimante avec celui-ci et commencer à s’aimer vraiment
  • on apprend ce qui est bon ou pas pour nous (non, le clitoris n’est pas un bouton magique, oui, certaines femmes ne sont pas sensible des seins)
  • c’est un anti-douleur (mieux que le doliprane)

Comment « bien » le faire (bon, je ne vais pas vous apprendre comment vous faire du bien, mais plutôt comment poser un contexte agréable et propice) :

  • favoriser les moments où vous avez le temps, où personne ne va venir vous déranger
  • poser une ambiance, tirer les rideaux, allumer une bougie, brûler de l’encens, bref RITUALISER sa pratique !
  • prendre le temps de se connecter à son corps, avoir un temps d’introspection, prendre des respirations profondes par la bouche, visualiser la respiration qui part de son sexe / poser une main sur son sexe et écouter (qu’est ce qui se passe à l’intérieur, qu’est ce que je ressens, est-ce qu’elle me parle ?)
  • plutôt que de se fixer comme objectif l’orgasme, choisir le plaisir. Moins de pression, on est quasi sûr d’y arriver… Et puis comme ça, ce n’est pas une fin en soi !
  • explorer d’autres chemins : quand on se masturbe depuis des années, parfois, c’est mécanique. Mais si on changeait certains paramètres : se masturber dans sa douche, devant un miroir, se faire un massage des seins, utiliser de nouveaux jouets.

En parlant de jouets… Je trouve ça super d’avoir autant de choix pour se faire du bien, pour explorer nos sens…
Alors, je ne peux que vous recommandez d’investir. D’autant plus, qu’en se découvrant soi-même, en débloquant certaines parties de son corps avec des sextoys (je pense notamment aux stimulateurs de point G ou de prostate pour ces messieurs), on arrive plus facilement à des orgasmes variés avec son partenaire.

J’adore en plus l’idée de « me faire l’amour », j’en avais déjà parlé mais se traiter comme une personne qu’on aime est vraiment important à mes yeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s