5 astuces pour surmonter les petites déprimes

Nous avons tous à un moment de notre vie connu le petit coup de déprime (en plein hiver, le dimanche soir, après une rupture ou lors de chamboulements de vie plus lourds). Certains se laissent happés par ces moments où tout semble gris, où la vie n’a plus de goût. D’autres arrivent à avoir une vue d’ensemble et savent que le cours de la vie s’apparente plus à des montagnes russes qu’à un long fleuve tranquille.

Voici 5 astuces qui vous permettront de mieux vivre ces moments de déprime (passagers ou pas).

Disclaimer : ici, je ne parle pas de pathologies lourdes, devant être suivies par des professionnels de santé.

Tip 1 : Accepter

Quand on repousse, cache, enfouis un sentiment, une émotion, il/elle va se décupler, augmenter insidieusement pour finir par sortir ailleurs ou plus violemment. Il est préférable et plus simple à long terme (même si ça nous apparaît bien plus douloureux à court terme), de voir nos émotions, de les accepter et les accueillir.
S’accorder le temps de se poser et de se dire « Qu’est-ce qui ne va pas ? Qu’est ce que je ressens dans mon corps ? », sentir pleinement la douleur, la tristesse et l’accueillir, la prendre dans ses bras. J’aime assez cette visualisation : je me vois ouvrir mes bras et prendre la douleur, l’émotion comme un bébé en souffrance et le bercer. À vous de trouver ce qui marche pour vous, pour changer ces émotions d’ennemies à amies. Parce que nos émotions ne sont que des indications, un baromètre de la situation intérieure. Et se poser la question de « Comment je me sens aujourd’hui » permet de voir les informations avant même de les recevoir.

Tip 2 : La vie continue

Prendre du recul, et constater que tous les jours ne se ressemblent pas. Certains jours seront plus beaux que d’autres. Parfois, coincé dans notre quotidien effréné, nous ne voyons pas ces fluctuations. Ou nous restons centrés sur les mauvais moments. Faire un journal rapide, mais quotidien qui permettra de voir ces changements, de ses rendre compte qu’aujourd’hui samedi ça ne va, par contre mercredi  dernier quelle belle journée ! Et de pouvoir se dire que ce ne sont que des phases, que tout s’en va et tout revient… (Et on peut même aller plus loin, en suivant son cycle menstruel et en constatant que bizarrement les phases de déprimes arrivent une semaine avant nos règles oups.)

Si nous vivons un coup dur (une rupture, un deuil, une blessure de la vie…), il faut se dire que ça ira mieux plus tard, que là ça fait mal, mais que la semaine prochaine, le mois prochain, la reconstruction se poursuivra. D’ailleurs, le fait de connaître les phases du deuil peuvent aider (déni/colère/négociation/dépression/acceptation).

Tip 3 : Aimez-vous vous-même

Vous vous sentez seul ? Abandonné ? Dans un puit de tristesse ? Il faut poser des petits actes de bien-être, de douceur, d’amour au quotidien. Ce ne sera pas tout le temps si noir, vous verrez la petite lumière au bout du chemin (si ce n’est pas déjà le cas), préparez-vous à la retrouver.
S’occuper de soi aide à aller mieux, se faire du bien (bain, massage, repos, aliments doudou) se choyer, s’aimer. Écouter ses besoins.  Faire ce qu’il nous plaît. S’entourer de beau, voir du beau, vous aidera à aller déjà un peu mieux.

Tip 4 : Entourez-vous !

Souvent, on pense qu’on arrivera à s’en sortir seul, qu’on n’a pas besoin des autres, qu’on risque de les déranger. Mais dans ces moments de tristesse, de déprime, il faut oser, si notre entourage est là, c’est pour une bonne raison, ce sont des gens qui nous aiment. Et surtout qui n’aiment pas nous savoir triste ou seul, ils seront donc présents pour vous aider (normalement). Appelez donc à l’aide, sortez voir des amis, de la famille, des gens qui vous font du bien et vous feront sentir bien.

Parfois, quand on raconte notre situation, nos problèmes, l’autre se met à chercher une solution ou nous fait la morale, dans ce cas, anticipez : « Je vais te raconter quelque chose, j’ai besoin qu’en tant qu’ami, tu sois à l’écoute et pas dans le jugement ».

Vous serez surpris du bien que ça peut faire et de l’amour qu’on peut recevoir en le demandant. Des fois, il suffit de demander.

Tip 5 : Voir autre chose

Sortir, prendre l’air, s’oxygéner, plutôt que de rester se morfondre chez soi (même si ça peut faire du bien aussi sur un temps). Sortir de son cadre, de son quotidien, varier ses activités, aider les autres : tout ceci pourra vous sortir de vos pensées incessantes, vous ouvrir un peu les yeux sur le monde extérieur, vous aider à voir autre chose et alléger un peu votre peine, ne serait ce que quelques minutes, quelques heures…

+ alimentation anti déprime :

Ne pas hésiter à se supplémenter en vit D en hiver, consommer des omega 3 toute l’année (bonnes huiles bio : Colza, Lin, Chanvre / des poissons gras) et prendre du Magnésium éventuellement (si on sent une fatigue, les paupières qui sautent, des crampes…).

+ fleurs de bach :

  • Deuil = honeysuckle + star of bethleem
  • Burn out = oak + olive
  • Montagnes russes émotionnelles (SPM, baby blues…) : mustard (à prendre ponctuellement)

A trouver en magasin bio, 4 gouttes 4 fois par jour pendant 1>3 mois.

J’espère que ces conseils vous seront utiles, personnellement, je suis en plein test… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s